Deuxième conférence pour l'école de Thèbes

Deuxième conférence pour l'école de Thèbes.

 Deuxième conférence pour l'école de Thèbes

 

Dans le cadre du Thème 'les Dieux d'Egypte',

Deuxième partie : "Dieu, homme et animaux. Anubis et les momies de chien."

 

Bonjour tout le monde, je reviens vers vous pour une deuxième conférence que je vais faire un peu plus courte.

C'est vrai que j'ai du mal à faire court, pardonnez-moi. Bref, la dernière fois, on a abordé le théme des "Dieux d'Egypte", et comment leur rendre un culte. On a vu que les Egyptiens de l'antiquité adoraient leurs Dieux de bien des manières et aujourd'hui ces manières peuvent nous surprendre. L'utilisation d'animaux, juste pour faire des sacrifices, était très naturel et courant. Cela faisait intégralement partie de leur vie quotidienne.

On a pu apprendre de par des découvertes archéologiques que les ex-voto, c'est à dire les objets de sacrifice aux Dieux, ont été des chiens par millions. Des fouilles qui ont eu lieu à Saqqarah, près de Memphis, et ont permis de découvrir des milliers de chiens momifiés. On a parlé des milliers de chats, oiseaux et même taureaux, et voici aussi les chiens.

La même façon était pratiquée pour le culte de Bastet que celui d'Anubis, le dieu à tête de chien et de bien d'autres Dieux de l'Egypte antique. Il existait des élevages de chiens juste pour les sacrifices au Dieu. On a relevé que ce cimetière de chiens datait de 747 à 730 avant notre ère. Les dernières estimations relevées par l'équipe d'archéologues venue de l'Université de Cardiff et de leurs collègues égyptiens ont fait état d'environ huit millions d'animaux. On dénombre des chiens en grande majorité et quelques chacals ainsi que des chats.

 

Chien sagement assis sur le siège de son défunt maître, image qui exprime l'amour des hommes pour leurs animaux domestiques. De nombreux exemples retrouvés.

Vu le nombre de momies de chiens retrouvées, on présume fortement que des élevages intensifs de chiots existaient autour de Memphis à la seule intention du culte d'Anubis. Les archéologues parlent de fermes d'élevage. Je pense que le même dispositif était mis en place pour les chats, les oiseaux et ainsi de suite.

Pour le professeur responsable des fouilles, le professeur Paul Nicholson, de Cardiff, il ne s'agit pas de sacrifice à proprement parlé, mais d'offrande au Dieu. Les habitants venaient chercher un chiot qu'ils faisaient momifier pour l'offrir à Anubis. Il s'agirait donc d'un acte de piété, le chien jouant le rôle d'intermédiaire entre l'homme et le Dieu.

Là, dans ce cas précis, comme dans le cas des chats, ce n'est pas l'animal qu'on vénère mais ils servent bien d'offrande en vue d'adorer le Dieu. Ce n'est pas le même cas de figure pour le taureau Apis, par exemple. Je vous en ai parlé un peu dans la première conférence.

Le taureau était choisi minutieusement et était entouré de soins et élevé en vu d'être adoré. Il incarnait le Dieu lui même. J'en ai déjà parlé et je vous en reparlerai plus précisèment une autre fois.
Je vous remercie de votre attention et vous souhaite une belle semaine. Et de joyeuses fêtes ! (publication du 21 décembre 2012)

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 12/06/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×