Pythagore

Pythagore

Pythagore (lien avec le tarot et ses origines)

 

 

 

Pythagore est un mathématicien grec de la fin du 6è siècle avant J.-C. (vers 580 av JC, vers 504). Né dans l'île de Samos (voir une carte), il fit un long séjour en Egypte et en Chaldée où il étudia les constellationset la carte du ciel, et partit ensuite fonder une école proche d'une secte à Crotone, dans le sud de l'actuelle italie.

On connaissait la propriété de Pythagore "Dans un triangle rectangle, le carré de l'hypothénuse est égal à la somme des carrés des deux autres côtés." bien avant cette époque. On a en effet découvert des tablettes d'argile gravées par les Babyloniens, probablement vers 1800 av J-C, donnant les longueurs des côtés de 15 triangles rectangles différents.

Il se fixa vers 530 av JC à Crotone (Grande-Grèce), dans la maison de Milon, le fameux atlète. Il y fonda  une école philosophique, sorte de communauté où, après une préparation purificatrice, les disciples, soumis à des règles de vie très austères, étaient initiés aux "grands mystères", dont l'enseignement, à l'aide de symboles, devait être tenu secret. Il enseignait, dit-on, que "tous les êtres de la nature peuvent être symbolisés par des nombres", que "les nombres sont les éléments de toutes choses" et que "le monde entier n'est qu'harmonie et arithmétique". Il considérait donc le "nombre", c'est-à-dire "l'harmonie", comme le principe de tout. Et enfin, il admettait la métempsychose, c'est-à-dire le passage de l'âme, après la mort, du corps qu'elle avait animé, dans celui d'un autre être, conception qui rattache son école au druidisme et au brahamanisme. Selon certains auteurs anciens, Pythagore serait allé en Inde et chez les Celtes. D'autres, au contraire, disent que les druides auraient été initiés par un de ses disciples. Plus près de nous, dans la philosophie maçonnique, on distingue deux courants, l'un que les théoriciens font remonter Salomon et l'autre qu'ils font remonter à Pythagore.

Les Grecs ont excellé dans les domaines des mathématiques et surtout de la géométrie. Ils ont connu l'astronomie pour la navigation, les lois de la pesanteur et celles de la répartition des charges pour les édifices. Mais ils ont surtout fortifié et élargi ces connaissances techniques par des théories et des principes généraux sur la nature et la matière, de l'espace et du mouvement, qui furent l'objet des mathématiques et particulièrement de la géométrie. Nous avons l'exemple de Pythagore, par exemple, qui a jeté les bases de la musique en découvrant l'équation des longueurs des cordes destinées à produire une gamme de sept notes.

Platon devait tout son savoir en mathématiques aux écrits des Pythagoriciens, les disciples du philosophe Pythagore donc. Ce dernier avait élaboré des systèmes  mathématiques et spéculé sur la signification mystique des nombres. Il en était venu à penser que le monde reposait sur des rapports numériques. Ces idées furent empruntés par Platon, qui les fit entrer dans sa philosophie personnelle.

 

 

 

 

 

 

 

Sources : http://www.bibmath.net/bios/index.php3?action=affiche&quoi=pythagore, Dictionnaire encyclopédique Quillet, La Grèce antique de C. M. Bowra (les EditionsTime-Life Books)

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 19/02/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site