Le tarot : Lois de Pythagore et écriture hébraïque

Les tarots ou la philosophie mise en cartes.

 

zone-centrale-du-zodiaque-de-Denderah-poque-g.jpg

Zone centrale du zodiaque de Denderah (Egypte), époque gréco-romaine (au Musée du Louvre)

 

Le tarot est l'une des plus étonnantes inventions humaines. Ce jeu de cartes aux dessins complexes remplis de symboles permet à celui qui sait les manier de découvrir l'avenir et de résoudre des problèmes importants. Le tarot a provoqué des passions tellement fortes que jamais aucun censeur n'a été capable de l'interdire totalement.

Historiquement, on sait peu de chose sur l'apparition des tarots. Comment est-il arrivé en Europe ? Beaucoup prétendent que ce sont les Croisés qui l'ont ramené d'Orient. D'aucuns soutiennent qu'il a des origines égyptiennes et/ou, car ce n'est pas antinomique, juives.

Seule certitude, le tarot apparaît en Europe dès le XIVe siècle. Une légende veut que ce jeu ait été créé pour occuper le roi Charles VI pendant ses longues périodes d'apathie, entre deux crises de folies. Au XVIIe siècle, fut retrouvée dans un registre de la Cour des Comptes datant de 1392, une note signée par l'argentier du roi, ainsi libellée : A Jacques Gringonneur, peintre pour trois jeux de cartes à or et diverses couleurs de plusieurs devises pour porter devers ledit seigneur roi pour son esbattement... 56 sols parisis. Ce peintre, Gringonneur, ne semble pas être le créateur de cette nouvelle sorte de jeu "d'esbattement". D'autres jeux auraient été signalés au tout début du XIVe siècle en Belgique, en Espagne et à Marseille (1329).

 

 

Court de Gébelin [(Antoine) (1725-1784), né à Nîmes, érudit protestant ; auteur de : le Monde primitif comparé avec le Monde moderne.] , au XVIIIe siècle, philologue renommé voulut donner à ce jeu de cartes des origines égyptiennes, et vit dans le tarot le "Livre de Thôt". Il faut dire que l'époque connaissait un engouement pour l'Egypte. Ces tendances égyptomanes se retrouvèrent dans de nombreuses loges maçonniques, dont les adeptes préféraient vouer un culte à Memphis et Osiris plutôt qu'à leur propre divinité. Ce fut le début d'une longue fâcherie avec l'Eglise, qui n'appréciait pas que l'on se détourne des dogmes qu'elle imposait, même si nombre de ses dogmes étaient, eux aussi, issus de la Tradition égyptienne...

A force de s'interroger sur les origines du Tarot, on en arrive à une certitude : il n'en a pas. Ce paradoxe se double d'un mystère. Ne dépendant d'aucune religion, d'aucun ésotérisme connu, il s'accorde (dans son vaste ensemble) à tout. Le tarot pourrait se définir comme un résumé de connaissances basiques de chacun de nos systèmes de pensée. En cela le tarot s'accorde avec l'alchimie que tous les pays connurent, mais dont aucun ne fut vraiment le berceau.

 

Lois de Pythagore et écriture hébraïque. [Pythagore]

Ce même Pythagore a généralisé les lois du ternaire et du septénaire, lois de l'évolution qu'avaient déjà pressenti tous les fondateurs de religion avant lui, et dont s'inspireront ses successeurs. Ces différentes lois que Pythagore et une longue lignée d'initiés avaient compris et assimilés se retrouvent sous d'autres formes et d'autres cosmogonies dans la religion juive issue de Moïse. En particulier, l'écriture hébraïque, considérée comme une magie et appelée Kabbale. Selon ces théories ésotériques, le pouvoir du Verbe est enfermé dans l'alphabet et chaque lettre possède une signification correspondant à un nombre.

L'alphabet hébreu, tel le tarot compte 22 lettres (ou arcanes), toutes affectées d'une valeur numérique. Les neuf premières lettres correspondent aux neufs suivants aux dizaines et les dernières aux premières centaines.

L'affectation de valeurs numériques aux lettres de l'alphabet, en particulier chez les Juifs, les Grecs et les Arabes, a permis de spéculer sur le nom. Le verbe enfermé dans l'écriture possède une valeur chiffrée qui permet de s'exercer à :

- la guémiatrie, pour les Juifs (autres noms, Talmud et Midrad)

- l'ipsoséphie, chez les Grecs

- l'Hisab al Jumal chez les Arabes.

Le Talmud et le Midrad juifs constituent les exemples aboutis de ces spéculations (valeur des noms de Dieu, nombre de la Bête) qui alimentaient la dialectique religieuse ainsi que l'ésotérisme cabalistique. L'analogie du nombre de lames et du nombre des lettres des alphabets de référence constitue une forte présomption, quant aux origines du Tarot. Le grec dérive du phénicien, et les notions liant la lettre et le nombre en grec et en hébreu sont identiques. Ce système se retrouve chez les Coptes. Ces successeurs des savants égyptiens nous ont transmis la connaissance des nombres des pharaons.

 -----------------------------------------

Biblio : Les livres les plus intéressants au sujet des Tarots sont les études de Papus : "le Tarot des Egyptiens", "le Tarot divinatoire", "le Tarot".

-----------------------------------------

Le Tarot : (italien, m. s.), Carte à jouer plus grande que les cartes ordinaires et marquée de figures différentes de celles des cartes ordinaires : coupes, deniers, épées et bâtons.

Les jeux de tarots comprennent, outre les quatre séries de cartes ordinaires ou couleurs (appelées aussi arcanes mineures), une cinquième série de 22 autres cartes (atouts) qui correspondent, d'après les occultistes, aux 22 arcanes majeurs de la magie sacerdotale.

Ces arcanes représentent symboliquement divers aspects de la vie humaine et de la nature, et forment une série de vingt-deux cartes numérotées en chiffres romains de I à XXI, sauf la dernière carte, qui, le plus souvent, n'a pas de nombre.

On y retrouve le Bateleur (arcane I), représentant l'ingéniosité de l'homme, l'Empereur (arcane II) nommé aussi dans certains jeux de tarot Jupiter, symbolisant la puissance, la Papesse (arcane III) qui est l'âme, appelée parfois dans certains tarots Junon, L'Etoile, l'Amoureux, le Soleil, la Tour Adolie ou Maison-Dieu (arcane XII) représentant une tour frappée par la foudre et symbolisant la folie, le châtiment, la Roue de Fortune, la Mort (arcane XIII) symbolisée par un squelette, le Pendu, dernier arcane, sans chiffre romain, antithèse du Bateleur, est représenté par un homme pendu par les pieds, , etc.

 

Le

 


 

 Détails :

Les 22 ARCANES MAJEURS

 

1          I                         Bateleur                               Unité

2          II                        Papesse                               Sagesse

3          III                       Impératrice                          Corps

4          IIII                      Empereur                             & Âme

5          V                       Pape                                      Conscience et subconscience

6          VI                      Amoureux                            Vertu et vice

7          VII                     Chariot                                 Guerre contre le doute

8          VIII                    Justice                                  Jugement de conscience

9          VIIII                   Ermite                                   Initiation intérieure

10        X                       Roue de la fortune            Hasard

11        XI                      Force                                    Intelligence

12        XII                     Pendu                                   Apprentissage

13        XIII                    Mort                                       Résurrection

14        XIIII                   Tempérance                       Fécondité

15        XV                    Diable                                   Péché

16        XVI                   Maison de Dieu                  Orgueil

17        XVII                  Étoiles                                  Ignorance

18        XVIII                 Lune                                      Mensonge

19        XVIIII                Soleil                                     Réincarnation

20        XX                    Jugement                            Pauvreté

21        XXI                   Monde                                  Temps réel

22        Sans N°           Fou ou Mat ou Excuse     Combat pour l'objectivité

 

 

 

 Sources : "Actualité de l'histoire mystérieuse" de Mai 1998 ; Dictionnaire encyclopédique Quillet. ; http://villemin.gerard.free.fr/Wwwgvmm/Esoteris/Tarot13.htm ;

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 21/03/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×